Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Garanties Citoyennes

Les Garanties Citoyennes

L'association Les Garanties Citoyennes est ouverte à tous, sans distinction de revenus ou d'opinions. Elle vise à défendre les consommateurs et rend compte de décisions de justice condamnant les mauvaises pratiques. L'association refuse de vendre des prestations, pour ne pas se changer en concurrente de ceux qu'elle critique.

Publié le
Publié dans : #Docu en ligne

Lien vers le n° 6 du périodique LGCH

(Post mis à jour le 23 mars 2022)

Dans ce numéro, il est expliqué qu'il est possible d'éviter ce que Roberto MICHELS appelait la loi d'airain de l'oligarchie et ce qu'Albert MEISTER qualifiait d'enlisement de la participation. Le détournement de la rhétorique participative par des élites affairistes n'est pas une fatalité.

Chaque consommateur a des aspirations. Si elles ne sont pas canalisées, on entre dans la guerre de tous contre tous. Donner l'ensemble des pouvoirs à l'administration et à la technocratie n'est pas non plus la solution, car les agents publics sont aussi des consommateurs.

Afin d'éviter le chaos, il faut favoriser une réelle autogestion où les consommateurs gèrent directement les services dont ils ont besoin, tout en acceptant le regard critique d'associations de consommateurs distinctes des prestataires de services coopératifs et à buts non lucratifs ainsi créés. Ce regard indépendant doit s'exprimer dans le cadre d'un débat animé par des universitaires vérifiant le sérieux des arguments avancés.

Ainsi, il existe un équilibre des pouvoirs et chaque consommateur apprend à se former dans le sillage de ceux qui ont fait leurs preuves dans des revues réputées.

On évite la situation actuelle où des individus caméléons se font passer pour des autogestionnaires promettant de supprimer les intermédiaires alors qu'ils sont des intermédiaires. L'exemple de l'entreprise M., condamnée par le Tribunal de Commerce de Paris pour pratiques commerciales déloyales le 24 janvier 2022, vient à l'esprit à cet égard. Sur son site, M. prétend encourager la suppression des intermédiaires alors qu'il s'agit d'un intermédiaire...

On pense aussi à l'association A, dont les pratiques ont, par quatre fois, été déplorées dans des décisions de justice. L'association A hurle quand des copropriétaires, qui sont pourtant dans leurs droits, lui font un procès. Elle prétend que cela porte atteinte à son honneur de spécialiste de la copropriété... Pour l'instant, cette association A est surtout une spécialiste des pratiques rejetées par les juges...