Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Garanties Citoyennes

Les Garanties Citoyennes

L'association Les Garanties Citoyennes est ouverte à tous, sans distinction de revenus ou d'opinions. Elle vise à défendre les consommateurs et rend compte de décisions de justice condamnant les mauvaises pratiques. L'association refuse de vendre des prestations, pour ne pas se changer en concurrente de ceux qu'elle critique.

Publié le
Publié dans : #Billet polémique

Avant son entrée en fonction, le Garde des Sceaux combattait à juste titre l’anonymat sur internet. Espérons que le Parlement le suivra dans cette démarche, même si les députés se montrent prudents.

Comme le disait Eric DUPOND-MORETTI sur BFM le 20 février 2020 (lien), « les réseaux sociaux sont devenus une poubelle à ciel ouvert pour les frustrés haineux toujours anonymes ».

Dans le même entretien, il ajoutait que « l’anonymat libère un tas de lâches qui peuvent dire toutes les conneries du monde ».

Depuis, Eric DUPOND-MORETTI est devenu garde des Sceaux et sa position inspire même le député Eric CIOTTI qui disait, devant l’Assemblée nationale : « L’anonymat, qui permet de se masquer et de se dissimuler, autorise un véritable déferlement de haine. » (Deuxième séance du 10 février 2021).

Néanmoins, et comme l'expliquait la députée Laetitia AVIA lors de la même séance : « En réalité, il n’y a pas d’anonymat sur internet, mais un sentiment d’anonymat qui crée une impunité. Les plateformes disposent des éléments d’identification des auteurs de contenus, elles y sont même obligées par la loi de 2004. ».

Que les trolls masqués qui attaquent une personne étant, elle, à visage découvert, se le tiennent pour dit !

Le troll Beatles, qui intervient fréquemment sur Legavox contre moi avec sa bande toujours camouflée par l’anonymat, est l’exemple de ces individus pas très courageux.

Heureusement que les mésanges charbonnières sont là ! Ce sont les ennemis naturels des blattes. Grâce à ces charmants passereaux, on évite que les cafards ne prolifèrent.

 

Commenter cet article